Print this page

Journée romaine à Gouy-lez-Piéton (28 sept. 2014)

Ce dimanche 28 septembre 2014, sous un soleil radieux, s'est déroulée la journée romaine à Gouy-lez-Piéton avec au programme diverses activités :

- Manoeuvres militaires en costume et bivouac romain avec la participation de la garde prétorienne de l'Empereur Auguste représentée par la cohorte "COHORS VII PRAETORIANA LUPAE" de La Louvière. Ce groupe de reconstituteurs fut créé en 1991 par Claude Robiette.

La garde prétorienne est créée par Auguste vers 27-26 av. J-C pour assurer la sécurité de l'empereur. Elle compte environ 10 000 hommes.

La garde constitue l'élite de l'armée. Comprenant 9 cohortes numérotées de I à IX, leur effectif passe à 12 en 47 ap. J-C puis à 16 en 69 ap. J-C lors des guerres civiles. Elles reçoivent le scorpion pour emblème. La garde prétorienne jouit d'un grand prestige issu du contact direct avec l'empereur. Les prétoriens sont d'ailleurs souvent sollicités par leurs compatriotes ou leurs communautés pour passer des pétitions à l'empereur.

La garde est commandée par les deux préfets du prétoire. Chaque cohorte est sous les ordres d'un tribun et de 6 centurions. L'effectif de chaque cohorte est de 500 hommes. Elles sont dites equitatae car elles comprennent 1/5 de cavaliers. La garde finit par jouer un rôle politique au premier siècle de notre ère en faisant ou défaisant les empereurs. Avec l’arrivée du second empereur de Rome (Tibère) toutes les cohortes prétoriennes furent rassemblées dans une seule caserne à l’intérieur de Rome et en remerciement les prétoriens ont adopté comme emblème le signe zodiacal de leur empereur, le scorpion (scorpio). Constantin la dissout après la bataille du Pont Milvius en 312 ap. J-C car elle avait choisi de soutenir Maxence.

- Combats de gladiateurs et gaulois.

- Scènes de vie évoquant l'époque romaine sous l’Empire d’Auguste avec notamment le groupe de musiciens talentueux "Dionisiacorum" spécialisé dans la musique ancienne : grecque, romaine, moyenâgeuse et celte.

- Tir à l'arc sous l'obédience de René Bruart dit "l'archer" féru de reconstitutions historiques et de tir à l’arc.

- Artisanat gallo-romain avec la participation du courcellois Henri Vansteenkiste qui maitrise avec finesse la technique de la mosaïque à la romaine et de Philippe De Jaeger (de Cuir Création) artisan confectionnant des sandales, des ceintures, des étuis à couteau et bien d'autres merveilles en cuir.

- Restauration à la romaine et bar gallo-romain ou l'on a pu déguster la cuvée du spartacus, bière brassée par les Ets De Coster à Gouy.

- Exposition des travaux d’élèves de l’enseignement de la commune sur le thème de la période romaine…

Voici ci-dessous quelques photos à contempler.